Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les proportions dans une composition florale

La règle d’or

Dans une composition libre, le problème est de disposer les élements de façonnage en un seul ou plusieurs points, en une ou plusieurs divisions d’une façon la plus artistique possible et dans des proportions esthétiques.
Dans l’Antiquité, Vitruve, architecte romain, étudia et définit ce problème esthétique de la manière suivante : pour qu’un espace, divisé en parties inégales, apparaisse agréable et esthétique, il devra exister entre la plus petite et la plus grande partie, la même relation qu’entre cette dernière et l’ensemble.

Règle de Vitruve
Prenons comme exemple un segment de 80 cm, que nous divisons en deux parties.

Ces deux parties respectent la règle de Vitruve s’il existe la même relation de proportionnalité entre la plus petite dimension et la plus grande dimension qu’entre la plus grande dimension et la longueur totale.
On montre facilement que ce rapport vaut à peu près 1,618, c’est le nombre d’Or.

La grande dimension de ce segment sera donc 49,44 cm et la petite dimension 30,56 cm.

Le rectangle d'or
Le format d'un rectangle est le rapport longueur sur largeur.
Un rectangle d’or est un rectangle dont le format est égal au nombre d’or.

La spirale d'or
Pour construire une spirale d’or, on construit un rectangle d’or dans lequel on construit un grand carré de côté la largeur du rectangle. On réitère l’opération dans le rectangle restant qui est un rectangle d’or … et ainsi de suite, … Puis, on construit des quarts de cercle dans les carrés.
La spirale obtenue se rencontre souvent dans la nature : tournesols, pommes de pins, coquillages, disposition des feuilles ou des pétales sur certaines plantes.

Floriscola, ateliers et vente de matériel pour l'art floral - Grenoble et région
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
De petits croquis cotés clarifieraient bien l'exposé.
Cordialement
Répondre