Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Utiliser les mousses florales

par Sandrine Loulélis

3 grandes marques :
Oasis (marque mondiale)
Eychenne (rachetée par Oasis mais gardant son nom de commercialisation), les mousses sont de couleur.
Sélection fleuriste ou Renaud (la plus utilisée de par son coût).

3 Types :
- la mousse verte pour les fleurs fraîches,
- la mousse grise pour les fleurs séchées ou en tergal,
- la mousse couleur pour toutes les fleurs, fraîches, séchées ou en tergal.

Comment ça marche, à quoi ça sert ? Mise en garde d’utilisation :


La mousse verte
 

Elle est constituée de microbilles synthétiques, dont le principe de fonctionnement ressemble à celui de l’éponge mais sans augmentation du volume.
La tige de la fleur est réhydratée au fur et à mesure de l’hydratation de la mousse.

Attention, il ne faut jamais faire pression sur la mousse sous peine d’empêcher son hydratation, mais aussi celle des fleurs. 

La mousse est placée dans une bassine sur l’eau, après une heure environ, la mousse hydratée est immergée.
Lorsque le bloc est retiré de l’eau, le trop plein d’eau s’écoule.
La mousse sera réhydratée toutes les 48 heures environ.

Le découpage de la mousse se fait toujours sur un support plan à l’aide d’un couteau à lame non crantée de taille proportionnelle au bloc.
La pérennité des fleurs est accrue par l’utilisation d’un bloc adapté plutôt que par des morceaux de mousse multiples.
La hauteur de la  mousse dépasse de 2 centimètres du  support.
Les fleurs sont piquées sur 2 cm minimum.
Les tiges creuses ( bulbeuses) sont coupées droites ou en biais (très légère inclinaison).
Les tiges pleines (roses) sont coupées en biseau.
Les branches sont coupées en sifflet.
La mousse florale après utilisation ne doit pas être repiquée ou sous forme de petits morceaux intacts après séchage. Les morceaux récupérés peuvent servir de cale lors de bouquets futurs.

Le recyclage de cette mousse peut se faire en la pilant et la rajoutant ( 10%) à du terreau, ceci uniquement en jardinière. Elle permet d’alléger le terreau, mais n’étant pas biodégradable, nous n’encourageons  pas cette pratique.
Ne surtout pas procéder ainsi pou la culture des orchidées.

La mousse à l’achat doit être très verte en carton ou sous papier, jamais sous cellophane, elle s’altère à la lumière. Si la mousse se grise, elle est inutilisable.
La mousse verte se décline en plusieurs formes : rectangles, cylindres, boules, cônes, grillagées avec ou sans poignées, en raquettes plastifiées (bouquets suspendus)….

Attention :
La mousse est dangereuse pour les enfants et les animaux en cas d’ingestion.
Elle est fortement inflammable à sec.


La mousse grise



Elle est constituée de microbilles de résine, elle est très dure et imperméable.
Le piquage se fait de deux façons : par remontage des éléments au floratape ou par piquage des fleurs en ayant pris soin de procéder à une taille en biseau. Si le trou fait dans la musse est trop important, on met un point de colle chaude à l’extrémité de la tige avant de la repositionner.
Cette mousse n’est utilisable qu’une fois. Elle ne supporte pas la lumière. Elle n’est pas recyclable. On la trouve sous différentes formes : boules, cylindres, couronnes, cônes et rectangles… Toutefois, les différentes formes ne sont pas toutes commercialisées en France.

Attention
La micro – poussière dégagée par ce type de mousse est dangereuse pour les personnes souffrant d’asthme. Nous conseillons le port de masque pendant l’utilisation et préconisons après réalisation d’enduire de vernis colle la composition pour éviter l’évaporation des micro – poussières.
Ne jamais exposer les compos réalisées dans des chambres d’enfants.
Mousse très inflammable.



La mousse de couleur

   

La mousse de couleur est constituée de microbilles dures.
La mousse est imbibée au bout de 30  à  60 minutes, elle ne retient pas l’eau.
La réhydratation se fait par le dessus à l’aide d’une seringue ou par immersion totale.
Cette mousse s’adapte à tous les types de fleurs, en procédant avec les mêmes techniques que la mousse verte.
Après séchage, on peut découper la mousse en petits cubes ou l’émietter.
Les formes sont plus variées, boules, cônes, cœurs, cloches, gâteaux, étoiles …
Elle possède les mêmes caractéristiques que 1 et 2 et n’est pas recyclable.

Les extras : mousses à ventouses, à bouquets de mariée, vases remplis de mousse (l’hydratation se fait alors par capillarité).
 
Les conservateurs pour fleurs fraîches, après avoir été soigneusement mélangés, sont compatibles avec les mousses 1 et 3.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

site remarquable, plein d'informations et d'idées. Félicitation. Didier, préviens moi quand il y a de la place, je viendrai. Catherine.


Répondre
F


Merci beaucoup Catherine,


Il y aura toujours une place pour toi.


Bisous et j’espère à très bientôt.


Didier



S

Il existe une mousse aussi bien que oasis et beaucoup moin chère.
Big Mosy leader en allemagne vous propose la mousse florale BIG MOSY.


Répondre